Top 3 des cadeaux d’affaires les moins appréciés

Publié le : 07 février 20224 mins de lecture

La tradition veut que des entreprises soient invitées souvent à offrir des menus cadeaux aux clients ou aux autres relations d’affaires, surtout en fin d’année. Le fisc n’a aucune objection à cela, mais seulement que la générosité est temporaire, son seul but est de maintenir une bonne relation et notamment qu’elle ne soit donc pas excessive. D’ailleurs, la réglementation n’est pas forcément la même, suivant que l’on s’interroge également sur le caractère déductible de ces dons aux fins de l’impôt sur le revenu, ou s’il est possible de récupérer la TVA payée pendant la période d’achat.

Pourquoi offrir les cadeaux d’affaires à des collaborateurs et clients ?

Développer, entretenir des relations privilégiées, fidéliser, remercier, témoigner la reconnaissance, voilà autant de bonnes raisons d’offrir des cadeaux à vos clients et collaborateurs. Tout d’abord, c’est un outil indispensable. Puis, prêter attention au cadeau que vous choisissez est ainsi la clé du succès. Par conséquent, les cadeaux doivent être touchants, originaux et personnels. C’est pourquoi on a développé un service cadeau rien que pour vous. L’objectif est que vous accompagnez dans une réalisation de cadeau en vous occupant de tout ce qui vous demande le moins de temps. De plus, quelles que soient vos attentes, il y a des solutions individuelles, originales et qualitatives.

La déductibilité de bénéfices imposables

Les cadeaux d’affaires sont entièrement déductibles de vos bénéfices tant qu’ils n’ont pas de valeur exagérée et peuvent être considérés comme faisant partie du fonctionnement normal de votre entreprise. Et si votre entreprise est soumise à l’impôt sur les sociétés ou sur le revenu. Les articles proposés ne sont pas non plus nécessairement conçus spécifiquement pour la publicité. Cependant, les cadeaux doivent être remis à la personne désignée et ne doivent pas aussi être illicites. On considère par exemple qu’une entreprise entend rémunérer l’épouse de ce dernier pour des services rendus en offrant un cadeau : Un manteau de fourrure à l’épouse de ce dernier par un moyen de paiement qui ne répond pas aux conditions commerciales normales.

La récupération d’une TVA

Ces réglementations sont encore assez souples en matière de récupération de la TVA, mais sont plus contraignantes que l’impôt sur le revenu. En effet, malgré les lois fiscales générales, la TVA associée aux biens vendus gratuitement ou payés bien en dessous de leur prix ne peut jamais être récupérée, sauf en tant que cadeau d’affaires. À condition que la valeur de l’élément fourni par l’unité n’excède pas 69 EUR TTC. Il convient toutefois de noter que cette valeur de 69 € est évaluée annuellement et par bénéficiaire. En d’autres termes, lorsque plusieurs distributions gratuites sont effectuées au profit d’un même bénéficiaire la même année, dans ce cas la valeur totale des éléments fournis ne doit pas dépasser 69 EUR, afin que la TVA puisse être récupérée le cas échéant.

Plan du site